« Vinci se lance dans l'autopartage | Accueil | Paris commence à installer ses vélos en libre service »

Commentaires

LANGMAN

Difficile de comprendre tous ces louanges sans critiques pour des projets dont le vétitable et seul but est faire de la publicité au nom de politique comme à Paris, ainsi que pour le régisseur JCDecaux.

Discrimination évidente envers ceux qui ne peuvent monter et chevaucher ces vélos à l'utilisation dangereuse et même pas assurés! Bel exemple de civisme pour les dirigeants de Paris.

Chaussées et trottoirs défoncés non entretenus, non réparée dangereux pour les piètons, les enfants, les landaus, les handicapés, les vieillards ceci était la véritable priorité. Paris sans concertation avec les riverains, les travailleurs, les artisans a préféré jeunes, enseignants, bobos en pleine santé et capable de faire marche à pieds comme nous l'avons toujours fait et exercice qui permet des économies pour la sécu ainsi que le corp médical le préconise.

Stations de vélo - véloliberté - payants dont les emplacements se trouvent majoritairement dans les quartiers ou les élus ne sont pas de la majorité qui gouverne Paris! Stations dangereuses installées près des carrefours, avec accès sur le passage des voitures... le principe de précaution élémentaire est donc d'en proscrire l'ouverture et l'accès, de les déplacer en des lieux plus sûr pour la sécurité de tous en responsables avisés et éclairés. La mise en danger des cyclistes étant avérée, la responsabilité de tous les intervenants est donc de même ouvertement engagée que ce soit pour les entreprises, architectes, ingénieurs, tous professionnels, ainsi que pour les gouvernants de Paris.

Un budget qui aurait en plus permis non seulement de faire les réfections utiles de Paris, mais de venir en aide à l'éducation, à construire crèches, terrains de sport, acheter fauteuils pour handicapés, toits pour les SDF dont Paris fait record.

Non, tout n'est pas beau, ce qui brille c'est connu ne profite qu'à une minorité de nantis.

Patrick

Ce sont des résultats encourangeants et la ferveur actuelle pour le vélo ne semble pas près de retomber de si tôt! Effectivement, on le sait et les enquêtes le confirment, des infrastructures adaptées sont la clé du succès des modes de déplacement doux.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Un blog

A propos des commentaires

  • Les commentaires sont modérés. Ils apparaîtront dès qu'ils auront été validés par les auteurs.

    La rédaction du "Moniteur" se réserve le droit de publier certains commentaires dans l'hebdomadaire.

www.lemoniteur.fr on Facebook
www.lemoniteur.fr on Facebook