« Consultation publique autour d'une nouvelle gare RER dans Paris | Accueil | A Paris, le système de vélos en libre-service s'appellera Vélib' »

Commentaires

MALMAISON

Voila enfin une décision véritablement écologique, si elle est menée à fond.
En France le transport par voie d’eau ne représente pas une force électorale ou de lobbying comparable aux routiers ou au rail.
Depuis le premier empire, le « marin », qu’il soit de mer ou d’eau douce n’a pas la cote.
Un convoi fluvial poussé, un automoteur ou un fluviomaritime de 4000 tonnes transporte
environ l’équivalent de 200 camions, donc, 200 moteurs de 300 à 500 CV soit une consommation de plus ou moins 8000 litres de Gasoil à l’heure ; sans aborder l’impact sur la circulation routière.
Un grand pas pour le quart Nord-ouest de la France ; bien, bien, et le Sud ?
L’axe nord-sud Saône Rhône reste la zone oubliée depuis que certains écolos (D.Voynet) ont bloqués la liaison Rhin-Rhône, qui laisse le couloir Rhodanien et Fos sur mer en veilleuse, comme l’ouverture sur les Balkans et la Mer Noire, sans parler des débouchés sur les ports Italiens et Espagnols par les fluviomaritimes.
A quand l’Europe fluviale ?
N’oublions pas nos voisins Belges, qui encore récemment investissaient dans un magnifique et imposant ascenseur près de Charleroi, qui dessert des canaux à grand gabarit dont des excroissances sont en attente, en limite de la frontière Française et ce depuis longtemps, les Belges croyaient-ils en nous ?
C.M.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Un blog

A propos des commentaires

  • Les commentaires sont modérés. Ils apparaîtront dès qu'ils auront été validés par les auteurs.

    La rédaction du "Moniteur" se réserve le droit de publier certains commentaires dans l'hebdomadaire.

www.lemoniteur.fr on Facebook
www.lemoniteur.fr on Facebook