« "Soldes d'été du Patrimoine architectural du XXe siècle!" | Accueil | Virginie Bassetti a le Bourdon... »

mardi 31 juillet 2012

Commentaires

"Ces architectes, qui ont utilisé les quartiers pour obtenir des prix mais n'y ont pas vécu, n'ont aucun sens des réalités"

magnifique argument... comment se défendre après cela ?

C'est évident que lui vit depuis qu'il est maire dans un logement social au contact des réalités de sa ville...

On et pas des moindres signataires m'a appris que l'on peut et doit même détruire pour construire SI on peut faire mieux... La ville sur la ville quoi. Donc tout juste avant de signer cette pétition, où donc trouver ce beau projet d'econquartier à sentier d'âne ? Parcequ'il faut bien quand même quelques urbanistes et architectes en odeur eux de sainteté pour élevés les futures palissades , un CAUE de compétence, et autres services bien nantis au service de ce petit prince local !!!
Alors un peu de corporatisme et du saignant, crevons donc l'abcès nauséabond !!!
Ont-ils ces collabobos AVANT de concevoir prévenus leurs confrères détenteurs de droits ?
Ont-ils prévenus leurs commanditaires des conséquences et des risques encourus donc pour l' opération ?
Un corporatisme en décomposition ??? Alors le feu !!!
De leurs petits bois élevons des buchers au Récollets.
Michel Dayot architecte, un temps assistant pour Evry canal.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Un blog

Détours d'architecture

  • Sur ce blog...

    L'architecture ne se limite pas à elle-même : toute discipline se définit par son centre et par ses contiguïtés.

    Forts de ces convictions, les journalistes de la rubrique "architecture" du Moniteur vous font partager ici quelques-unes de leurs lectures, de leurs découvertes, de leurs rencontres et de leurs étonnements...
  • Derrière ce blog...

    Architecte et journaliste, Jacques-Franck Degioanni est chef de rubrique "architecture" au Moniteur, service "Architecture et urbanisme".

A propos des commentaires

  • Les commentaires sont modérés. Ils apparaîtront dès qu'ils auront été validés par les auteurs.

    La rédaction du "Moniteur" se réserve le droit de publier certains commentaires dans l'hebdomadaire.

www.lemoniteur.fr on Facebook
www.lemoniteur.fr on Facebook